TWANG: 4 conseils pour bien pratiquer

Le twang… ce petit ingrédient magique que l’on emploi dans la technique de chant et qui augmente la puissance vocale sans avoir besoin de forcer, ni pousser un son. Plusieurs chanteurs professionnels l’utilisent. On pense souvent que le chanteur belt (belting), mais pourtant il twang!

Le twang a été souvent associé à la musique Country ( Country twang). Mais plus  maintenant. On l’entend dans n’importe quelle sorte de musique que ce soit le pop, le gospel, le rock, le country, le classique et la comédie musicale….IL est partout ce TWANG!

Voici quelques un des bénéfices du vocal twang :

  1. Il amplifie la voix de manière extraordinaire
  2. La voix est légère, brillante, parfois même métallique et placée vers l’avant ( dans le masque)
  3. Il facilite l’accolement des cordes vocales
  4. Il est aussi fort et puissant que le Belting
  5. Il permet de chanter les notes aiguës facilement sans forcer
  6. Il facilite le passage entre les registres ( voix de poitrine, mixte et voix de tête)  Pourquoi s’en passer?

Voici 4 conseils pour bien pratiquer son TWANG

1 Prendre le temps de découvrir 

Le twang n’est pas forcément pour tout le monde. On aime ce son ou on ne l’aime pas. Point.

Le twang ne s’apprend pas en une journée et même ceux qui ont un twang intégré à leur voix doivent apprendre à le maîtriser et s’en servir intelligemment. Vous voulez ressentir ce fameux twang? Dites Neille, Neille. Neille ou parlez comme un canard ou une sorcière. Cela peut donner un bon départ pour apprivoiser la sensation et trouver la résonance.  On s’entend que le son final du twang ne sonnera pas comme ça, ce ne sont que des exercices d’exploration. L’importance de ses exercices résident dans le fait qu’il peut aider le chanteur à mieux comprendre et assimiler son geste vocal.

Avec des exercices spécifiques tels que les sons M, N, NG facilitent la découverte du twang. La façon la plus simple de ressentir le twang est de chanter dans le masque, donc vers l’avant. Prenez le temps de bien ressentir les sensations du Twang ( comme par exemple, imiter une sorcière, un bébé qui pleure…)

Le twang, comme toute vocalise se fait dans la détente. Nul besoin de vous répéter que l’appui et la respiration sont deux éléments essentiels au Twang.

2 Le twang VS la nasalité

Mettons quelque chose au clair tout de suite, certaines voix sonnent nasales et d’autres pas. Si vous voulez corriger ce problème c’est VOTRE CHOIX. En twang, il y a le twang oral et le twang nasal. Si vous aimez votre voix comme elle est, alors pourquoi enlever votre nasalité. Chaque voix est différente. Par contre, si vous n’aimez pas votre voix et que pour vous cela est devenu un problème, alors je vous conseille de travailler avec un professeur de chant qui pourra vous donner des exercices appropriés.

Le Twang est souvent confondu avec la nasalisé et pourtant le twang et la nasalité n’ont rien avoir en commun…ou si peu…Lorsque quelqu’un chante du nez, la résonance reste simplement dans les cavités nasales et ne peut pas aller ailleurs. Un des facteurs qui peut expliquer cette nasalité est simplement que le dos de la langue est trop relevée vers l’arrière ce qui crée le son NASAL.

Le Twang, lui résonne dans les cavités nasales, mais aussi dans le bouche. En contrôlant la position du palais mou, on réussit alors à produire un beau son de Twang!

3 Ne pas Forcer

La première chose à comprendre du twang c’est qu’il doit se faire naturellement et sans forcer, ni pousser. Le twang peut apparaître autant dans votre voix parlée que chantée. Le twang est un effet vocal qui facilite notre chant lorsqu’il est question d’aller plus haut dans notre registre vocal. Il aide à produire un son clair net et précis et sans forçage. Donc inutile de pousser sa voix pour faire du twang. Il  augmente le volume de la voix naturellement sans y mettre beaucoup d’effort ( oui, bon d’accord un peu quand même….)

4 Y’a t’il du vent?

L’accolement  des cordes vocales est très importante. En Twang, impossible d’avoir du vent. Dès l’attaque de son, il y a compression des cordes vocales. Donc assurez-vous de bien débuter votre son avec le bon (onset) Onset qui veut dire ( début d’un son) Comme je l’ai mentionné plus haut, débutez toujours avec le humming ou avec un consonne nasale pour vous aider.

Que vous aimiez ou pas, le twang est très en vogue de nos jours. Mais c’est à vous de voir si il convient à votre voix et si vous voulez l’utiliser.

Sur ce, pratiquez bien votre Twang et twanger un peu chaque jour 🙂

Abonnez-vous à mon blogue pour recevoir en primeur tous les articles sur le chant!

Dès Juin, vous pourrez vous procurez mon tout premier EBOOK Le petit guide du chanteur débutant sur mon site 🙂

Marie

xx

 

Le démo de musique

Enregistrer son premier démo de chant \ 5 conseils utiles!

Pourquoi voulez-vous faire un démo? Voici la première question à se poser franchement.

Si vous faites un démo juste parce que vous devez absolument avoir un démo, alors n’en faites pas. Par contre, si vous voulez passer à un stade supérieur ou enfin vivre du métier de chanteur alors là je vous dis: GO! L’enregistrement d’un démo de musique c’est du sérieux et c’est une étape très importante dans la vie d’un chanteur. Enregistrer un démo ou même un album n’est pas une décision que l’on prend à la légère en se levant du lit un samedi matin. Il demande de la préparation, de la discipline et un investissement autant monétaire que personnel. Tous les chanteurs passent par l’enregistrement de démo de chant. C’est comme notre C.V vocal. La première erreur que l’on fait c’est d’aller trop vite en affaires…Ce qui veut dire: Penser qu’on est prêt vocalement, sans l’être réellement.

Exemple:

Pour être franche, mon premier démo de chant était comment dire….pas terrible! Je venais à peine de commencer mes cours de chant que je me lançais déjà dans un démo! Mauvaise idée…Lorsque j’avais 14-15 ans, j’avais formé un Girl band avec ma meilleure amie et nous savions à peine chanter, mais étant des adolescentes naïves et pleine d’espoir, nous pensions être en mesure d’enregistrer un démo sur la musique enjouée des Spice Girls. Malheureusement notre manque d’expérience et notre manque de préparation nous a coûté notre dignité et plusieurs centaines de dollars! Disons qu’après cette mauvaise expérience, j’ai compris que premièrement avant d’aller faire un démo, il faut savoir chanter!

Sur ce, J’aimerais partager avec vous quelques conseils pour vous aider à enregistrer un bon démo!

1 La préparation 

La préparation commence à la maison.  Vocalisez, pratiquez, vocalisez encore et retravailler les textes de certaines de vos chansons (pour les auteurs compositeurs interprètes). Il faut être prêt avant d’aller en studio professionnel. Les studios coûtent cher de l’heure et si vous n’êtes pas vocalement prêt pour ça, alors retardez votre démo. Pratiquez des semaines et même des mois avant d’aller en studio est judicieux, car vous pourrez ainsi développer votre confiance. Si vous hésitez encore entre deux chansons, pourquoi ne pas demander l’avis de vos amis et votre famille. Par contre, n’oubliez pas que peu importe ce qu’en pense les autres c’est à vous que reviens le choix final.

Imprimez 2 copies de vos textes de vos chansons à amener le jour de l’enregistrement juste au cas ou…Une pour vous et l’autre pour l’ingénieur de son.

2 Choisissez bien vos chansons

Est-ce que les chansons que vous avez choisies représentent bien l’artiste que vous êtes? Que ce soit vos propres compositions ou des reprises, le choix de chansons est crucial. Lorsqu’un producteur, un diffuseur ou encore un agent écoutent votre démo, il doit entendre le meilleur de votre voix et en voir son potentiel. Normalement, il y en a 3. Quatre chansons c’est un peu trop et deux pas assez…C’est pourquoi 3 chansons de style et de rythme différents sont recommandées. Demandez à votre coach vocal de vous aider à choisir les chansons qui correspondent le mieux à votre âge et à votre type de voix ainsi qu’à votre personnalité.

L’instrumental de votre chanson doit être de bonne qualité et ajuster à la bonne tonalité.

Prenez soin de votre voix

Rien de pire que de se pointer à sa session d’enregistrement  à moitié endormie avec la voix pas échauffée et enrouée. Êtes-vous vraiment sérieux? Ça ne se fait pas! C’est votre responsabilité d’arriver préparer et réchauffer vocalement. Chanter, c’est votre travail. Donc dormez bien, buvez de l’eau, manger bien et soyez dans un esprit positif! Une fois le démo fait, vous pourrez aller faire le party 😉

4 Cherchez LE bon studio

La qualité de votre démo doit être excellente! N’oubliez pas que ce démo est votre carte de visite pour décrocher des futurs contrats comme chanteurs! Donc, faites le avec sérieux. Si  vous avez votre propre studio à la maison, c’est génial! Par contre assurez-vous que le son soit impeccable! Un démo ou on entend à peine votre voix serait dommage. Donc assurez vous que tout soit fait dans les règles avant de l’envoyer. Cherchez un studio qui convient à votre budget.

5 Ayez une vision claire de l’artiste que vous voulez être

Direct, mais vrai. Si vous ne savez pas qui vous êtes comme artiste, les autres ne le savent pas non plus! Le démo sert à montrer votre voix et son potentiel. Est-ce que le démo doit être la perfection incarnée? Non pas nécessairement, mais le démo doit au moins représenté le chanteur et la chanteuse que vous êtes et le genre de chansons ou d’album que vous aimeriez enregistrer.

Voilà c’était 5 petits conseils facile à mettre en pratique AVANT d’aller en studio.

Sur ces sages paroles, je vous souhaite d’enregistrer un démo à la hauteur de votre talent! 🙂

Musicalement,

Marie xx

 

5 conseils pour améliorer sa pratique de chant

5 conseils pour améliorer vos pratiques de chant quotidiennes

Voici 5 conseils pour améliorer votre pratique de chant!

Se construire une routine vocale est indispensable! Voici le 5 étapes cruciales pour vous aider à progresser rapidement!

1 l’intention

Quelle sera votre intention pour la prochaine pratique de chant? Voulez vous portez plus attention à votre respiration ou à votre puissance vocale? Avez-vous besoin de travailler votre justesse ou votre vibrato? Aimeriez vous mieux pratiquer 30 minutes de théorie musicale pour ensuite faire vos vocalises? Pour améliorer vos pratiques de chant, il vous faut une idée précise en tête. Un point de départ précis. Si votre principal problème est la justesse, passez plus de temps à développer votre oreille musicale. Accordez-vous un moment pour réfléchir à ce que vous avez vraiment besoin de travailler. Demandez l’aide à votre professeur de chant. Il saura vous guider. Un chanteur doit pratiquer et travailler sa voix pour le reste de sa vie. Il y a toujours quelque chose à apprendre.

2 L’horaire

Inscrivez le à votre horaire! C’est aussi simple que ça! Comme un rendez-vous avec vous-même. Aujourd’hui de 19h00 à 20h30 je chante ou je pratique mon instrument. Sans horaire fixe, vous n’arriverez pas à développer vos habitudes de chanteur. Apprendre la technique vocale doit se faire lentement mais quotidiennement. Vous avez seulement 15 minutes de libre à votre horaire cette semaine? Aucun souci! Il est mieux de prendre 15 minutes et de bien faire vos vocalises que deux heures à tourner en rond dans votre studio de musique! Donc l’important pour avancer c’est de prendre un rendez-vous musical à chaque semaine, ou si vous le pouvez plusieurs fois semaine, en plus de votre cours de chant régulier.

3 La concentration

Pour bien chanter, vous devez être et rester concentrer. Chanter demande un investissement personnel. Pour voir des progrès vous n’avez pas d’autre choix que de pratiquer régulièrement. Si vous chanter et que votre voix n’est pas bien placée et que vous êtes à bout de souffle c’est probablement que vous n’êtes pas concentré. Vous êtes là, dans votre studio, mais votre esprit lui pense à plein de choses qui n’ont pas rapport à la musique, votre esprit et votre concentration sont ailleurs….Écoutez vous! Écoutez votre voix.

Pourtant, lorsqu’on chante, on doit être présent à nous-même. Nous devons chanter avec notre voix, mais aussi avec notre corps. Oubliez pendant une heure vos petits soucis quotidiens et prenez conscience de votre instrument ( votre voix) Que se passe t’il quand je chante cette note. Est-ce que je chante avec la bonne technique ou je chante en poussant de la gorge? Comment va ma respiration? Est-ce que je soutien bien mon son?

Être présent à soi quand on chante est le meilleur moyen de s’améliorer rapidement.

4 La répétition

Répéter, répéter, répéter encore et encore….c’es le secret d’une bonne performance.

Faire ses vocalises, faire ses échauffements vocaux et ne surtout pas négliger l’aspect théorie musicale et solfège. Oui c’est long et pénible, mais c’est un passage obligé! 🙂

5 Le temps

Laissez le temps faire les choses. Le chant n’est pas une course et encore moins une compétition. Donnez à votre voix le temps de grandir et de s’épanouir. Rien ne sert d’aller trop vite!

 

Passez une belle semaine en musique!

Marie , votre coach vocal en ligne! :)xx