6 erreurs fatales du chanteur qui débute sa carrière musicale

Je partage avec vous cette semaine les 4 plus grandes erreurs que l’on fait lorsqu’on débute sa carrière musicale.

1  SE TROUVER TOUT DE SUITE UN GÉRANT

La première erreur est souvent la plus fréquente, j’appelle cela: La course aux gérants. SI JE N’AI PAS DE GÉRANT, JE NE POURRAI PAS TRAVAILLER!! C’est totalement faux! Désolé de vous briser votre ego, mais tant que vous n’êtes pas connu dans le milieu vous n’avez pas besoin de gérant. Un gérant ça gère. Le gérant deal des contrats pour avoir le meilleur cachet possible pour vous. Si vous débutez dans le milieu de la musique et que votre objectif est de vivre de votre musique et de décrocher des contrats rapidement, le meilleur moyen est de trouver une agence artistique et non pas un gérant. Une agence a plusieurs artistes  tandis qu’un gérant ne s’occupe que de la carrière de un ou deux artistes et la plupart du temps ils sont célèbres (un minimum). N’oubliez jamais qu’il se paye en conséquence. Il prend un pourcentage sur votre cachet, comme un agent. C’est tout à fait normal, il doit être payer pour son travail. Le problème c’est que si vous n’avez pas fait vos preuves comme chanteur, chanteuse, personne ne vous engagera, donc pas de contrat donc pas d’argent. Je sais c’est bien triste tout ça mais c’est la dure réalité du chanteur.

LA BONNE NOUVELLE c’est que maintenant on peut facilement être son propre gérant. Avec les réseaux sociaux on peut facilement se faire connaitre grâce à sa chaine Youtube ou sur Instagram en postant des vidéos et ainsi agrandit son grand fan base. À ce moment là, les gérants, les labels, les directeurs de casting ou les agences qui cherchent de nouveaux talents peuvent prendre contact avec vous directement. Donc la question se pose : Un gérant est-ce réellement nécéssaire pour un artiste qui débute? Plusieurs artistes décident de prendre en main leur propre carrière et ce n’est pas plus mal. C’est VOTRE carrière après tout. La seule chose qui vous reste à apprendre c’est comment négocier vos contrats!

2 NE PAS SAVOIR QUI VOUS ÊTES COMME ARTISTE 

Qui êtes-vous? Quels sont vos objectifs musicaux? Quel style chantez-vous? Quel genre d’artistes êtes-vous? Qui seront vos fan? Êtes-vous un auteur-compositeur-interprète ou préférez-vous être un musicien dans un groupe de musique? Voulez-vous chanter les chansons des autres ou écrire pour les autres comme Luc Plamondon? Ce sont là des questions de base! Vous êtes votre produit. Votre musique est votre gagne-pain. Si vous voulez percer, vous devez vous vendre et c’est comme cela. Tout en restant soi-même on peut faire sa publicité et son marketing de manière efficace. Les gens veulent découvrir qui vous êtes à travers votre musique. Les gens veulent vous aimer pour qui vous êtes et non pour une image fictive que vous proposée.

3 SIGNER UN CONTRAT SANS LE FAIRE LIRE À SON AVOCAT (OU LE LIRE SIMPLEMENT)

Évident, non? Et pourtant combien de fois n’a t’on pas prit le temps de vraiment lire et porter attention à toutes les petites lignes en bas des feuilles… On est pressé, on est excité, le projet nous emballe, on se dit: Voilà la chance que j’attendais! Et dans un moment d’euphorie on signe. ERREUR! Prendre du recul face à la situation est plus facile à dire qu’à faire. Signer un contrat de disque ce n’est pas rien tout de même. On ne signe pas cela sur un bout de comptoir entre deux bouchées de sandwich au poulet! Il faut savoir dans quoi on s’embarque. Si les closes du contrat vous conviennent alors allez-y! MAIS FAITES LE LIRE AVANT à un avocat. Ne prenez pas de décision précipitée et prenez du recul. Il n’ a rien de bon à signer des contrats sous pression.

4 CROIRE QUE TOUT LE MONDE EST HONNÊTE

Dans ce milieu malheureusement il a des requins et des serpents partout. Des promesses non tenues et des rêves brisés sont souvent la routine quotidienne pour plusieurs d’entre nous. C’est normal, lorsque l’on débute, de ne pas tout connaitre. On essaie de créer des contacts, de décrocher des contrats (parfois qui ne paye qu’en pointe de pizza et chips à volonté) Il est très facile dans ce milieu de faire rêver. C’est pourquoi il faut toujours rester à l’affût! Le monde du glamor et de paillettes ont toujours fasciné beaucoup de gens. Le désir de célébrité ou le simple fait de vouloir travailler nous pousse parfois à accepter des contrats que l’on regrette après coup. Aucun artiste n’est à l’abri des arnaques de casting et des gens malhonnêtes. Quand c’est trop trop trop beau pour être vrai, posez-vous des petites questions, renseignez sur l’entreprise, demandez des avis extérieurs et lisez le contrat. HEUREUSEMENT, il y a des gens honnêtes, prêt à vous aider  ainsi que de belles opportunités qui se présenteront à vous. Il faut juste savoir les reconnaître et prendre le temps de bien choisir ses engagements.

5 PENSER QUE LES AUDITIONS\CASTING VONT VENIR À VOUS

Pour dénicher des auditions ou un job comme chanteur les vendredi soir dans le pub de votre quartier, il faut déjà avoir un démo récent de votre musique. Les gens du milieu ne vous connaissent pas! C’est à vous de vous présenter, faire entendre votre voix et de proposer vos services. Le fait de contacter les agences artistiques est déjà un bon début. Une belle photo, un bon démo audio et vidéo et votre CV artistique vous permettront de soumettre votre candidature pour entrer dans certaines agences.

Un autre bon moyen de se faire un nom est de participer aux concours de chant. La plupart des concours de talent sont ouverts à tous et vous permettent d’acquérir de l’expérience et tester votre matériel ou votre répertoire.

6 ENREGISTRER UN ALBUM COMPLET SANS AVOIR TESTER UNE OU DEUX CHANSONS AVANT

Nous le savons le monde de la musique a changé ses dernières années et nous devons nous y faire. Enregistrer un album complet de 10 -12 chansons c’est tout un processus qui demande de l’argent, du temps et de la planification. Ce n’est pas quelque chose qu’on fait rapidement en 2-3 jours dans un endroit mal insonorisé à l’aide d’un vieux microphone. Enregistrer son tout premier album c’est un travail minutieux qui se fait sur le long terme. Lorsqu’on débute, personne ne vous connait mis à part vos amis, votre famille et si vous êtes chanceux, quelques voisins. Alors qui va acheter votre album? Qui viendra à votre lancement? Aujourd’hui, il est vrai qu’on peut autofinancer son propre album mais cela reste un projet très dispendieux si on sait à l’avance qu’on ne se remboursera jamais la somme que l’on a dépensée.

Si vous voulez faire plus que des reprises sur Youtube, le EP (Extended Play )reste un bon choix. Un EP c’est simplement un mini-album de 3-4 chansons. Le EP vous permet de faire entendre votre voix et nous donner un bref aperçue de votre univers musical. Vous pouvez vendre désormais vos chansons sur Itunes, Spotify et sur d’autres plateformes numériques. Grâce à un EP professionnel, vous avez toute les chances de vous faire remarquer et décrocher des auditions ou des contrats. N’oubliez jamais que ce que vous devez présenter c’est de la QUALITÉ et non la quantité!

BONUS 7 NE PAS AVOIR DE SITE INTERNET!

Le titre dit tout! Sans site internet, vous n’êtes pas visible. Ce n’est pas parce que vous avez vos pages de réseaux sociaux et un super top Instagram avec de superbes photos que c’est assez. Pour être prit au sérieux rien de mieux qu’un bon vieux site internet professionnel avec vos chansons, votre biographie, vos vidéos et votre page de contact.

Voilà j’espère vous avoir aidé un peu dans votre démarche! Je vous mets en lien un vidéo pour compléter votre lecture!

A bientôt! Marie

crédit photo: Edward Cisneros \ unsplash.com

Comment avoir une belle voix chantée?

JE DÉTESTE MA VOIX!!!! Si j’avais demander un dollars à chaque fois que quelqu’un me disait cette remarque je serais millionnaire! Pourquoi tant de haine envers sa voix? Souvent c’est parce que nos amis, notre famille ou même notre conjoint une fois nous ont dit: Arrête de chanter, tu nous casse les oreilles!

Et puis voilà, notre rêve de devenir un grand artiste s’est brisé. On se dit que ça ne sert à rien d’apprendre à chanter parce que de toute manière on n’est pas né avec une belle voix. IL FAUT ARRÊTER DE CROIRE CELA, C’EST UN MYTHE qui malheureusement se propage de génération en génération….

Avoir une belle voix, je vous le dis, passe par plusieurs années de travail et d’apprentissage de la technique vocale. On ne se lève pas un matin avec la voix de Maria Callas! On travaille notre voix comme un athlète muscle son corps en vue d’une compétition. Voilà le secret d’une belle voix chantée.

Suivre des cours de chant est le meilleur des moyens pour progresser et développer son sens du rythme, sa technique vocale et son oreille musicale.

Rien ne sert de se comparer car chaque voix humaine est différente. Il n’y a pas deux vois pareilles dans le monde. Comme chaque personne a un physique qui lui est propre c’est la même chose pour la voix. Cela dépend de plein de choses, la grandeur de la bouche, le nez, le visage, notre accent, notre personnalité joue aussi un rôle important dans la façon dont on chante. Vous n’aimez pas la voix que vous entendez? C’est normal, Le fait est que nous n’entendons JAMAIS notre voix comme les autres l’entendent réellement.

Je vous propose de regardez ce vidéo où justement j’explique quels sont les caractéristiques d’une belle voix et je vous donne quelques astuces pour travailler VOTRE voix. 

crédit photo: James Coleman ( https://unsplash.com/

3 règles pour bien s’échauffer la voix (quand on a pas envie de pratiquer ;) !

 

3 RÈGLES

POUR S’ÉCHAUFFER LA VOIX CORRECTEMENT

Parfois on auto-sabote notre propre pratique de chant pour plusieurs raisons. On ne se sent pas à la hauteur de nos chansons, on ne se croit pas capable de chanter telle note, ou tout simplement on se dit que notre voix n’est pas assez bonne et on se trouve des millions d’excuses pour ne PAS s’échauffer la voix.

Lorsqu’on débute nos cours de chant, la motivation est là. On est comme un super héros du chant, prêt à tout et on se promet de pratiquer tous les jours et de bien faire nos échauffements vocaux pour le reste de notre vie. Malgré toutes nos bonnes intentions la vie stressante du métro boulot dodo nous rattrape. Et hop, on oublie nos échauffements vocaux, on pratique moins. Puis on se retrouve au point de départ et notre voix ne s’améliore plus. On atteint un plateau.

Alors qu’est-ce qu’on peut faire pour progresser dans le confort de notre salon et sans l’aide de notre prof à nos côtés?

Pour s’améliorer vocalement il n’y a pas mille et une façons….VOUS LE SAVEZ.

Ne sautez pas d’étape! L’échauffement vocal est cruciale. Ne pas échauffer votre voix, c’est comme aller faire un marathon sans s’être étirer.  VOCALISER C’EST CHANTER, ne l’oubliez pas.

Règle #1

Premièrement il faut reprendre l’habitude de vous enregistrer lors de vos cours de chant ou lors de vos pratiques quotidiennes que ce soit seul ou avec votre groupe de musique, l’enregistrement est ESSENTIEL.

Il faut noter aussi dans un cahier vos objectifs, ce qui va et ce qui ne pas.  Ce n’est pas en pratiquant toujours et toujours les même exercices et les même vocalises que voua arriverez à progresser vers la voix de vos rêves….

Règle #2

Ce qui m’amène à vous dire OFFREZ À VOTRE VOIX DU CHALLENGE!

Je propose souvent à mes élèves 3 choix de chansons :

  1. Choisissez 1 chanson pour votre plaisir
  2. Une chanson qui fait partie de votre étendue vocale donc facile pour vous
  3. Et une dernière qui demande plus de technique vocale et qui est un challenge vocal pour vous.

Focalisez votre attention sur seulement 2 aspects de votre voix. Par exemple, si votre faiblesse est la justesse, travaillez votre solfège, vos arpèges, vocalisez sur les gammes, bref choisissez des exercices qui travaillent votre faiblesse. Puis changer à chaque semaine ou aux deux semaines. c’est comme cela que l’on progresse. JE SAIS, personne n’aime pratiquer des choses difficiles, pourtant c’est ce qui nous fait avancer. On n’a pas nécessairement la motivation de travailler nos points faibles, mais parfois il faut se botter les fesses et y aller. Demandez vous toujours pourquoi chanter est important pour vous.

Si vous avez un objectif clair et précis alors il sera plus facile pour vous de trouver enfin la motivation de le faire.  Quand on est chanteur, chanteuse, on se doit d’être un artiste complet et versatile.

Règle # 3

Le dernier point et non le moindre, PRATIQUER DIFFÉREMMENT!

Changez d’air! Vous pratiquez vos échauffements vocaux dans le sous-sol mal éclairé ou dans un petit local mal insonorisé? CHANGEZ D’AIR! Allez dehors!

Si vous ressentez le besoin de bouger en chant, pourquoi pas? Allez courir et chantez! Je me rappelle qu’une de mes professeure de chant m’avait fait pratiquer en faisant du vélo stationnaire dans son salon! Oui j’étais essoufflée, mais je vous jure que cela nous met dans un tout autre état pour chanter!

Chanter c’est énergisant. Il faut y mettre de l’énergie et de la passion. Ne restez pas là planté comme un piquet! Soyez vivant!

Pour ceux qui veulent qui pensent s’échauffer sur vos chansons préférées je dirais qu’il y a un oui mais…. avec du Humming! Pourquoi? Simplement parce que les cordes vocales doivent s’échauffer! N’allez pas trop vite! L’échauffement n’est pas une course qu’il faut gagner. chanter, vocaliser c’est comme aller s’entrainer au gym!

Et quand on a pas le moral, chanter nous change les idées et ça nous permet de nous évader. Voyez vos pratiques comme un rendez-vous avec vous-même.

Combien de temps dure l’échauffement? Cela dépend de chacun. Disons que pour un échauffement rapide entre 10 à 15 minutes.

Marie-Laurence, votre coach vocal

Procurez vous le vidéo d’échauffement vocaux et le Ebook du chanteur ici: Boutique en ligne

Vidéo Vocalises pour chanteur

Cours de chant en ligne\ credit photo SEBASVISION

 

 

 

 

 

 

 

crédit photo de :  ZACH LUCERO by unsplash.com