Comment savoir si on chante bien ou pas? 7 astuces pour bien chanter

Chanter est la chose la plus merveilleuse du monde. Pour plusieurs d’entre nous, c’est presque une seconde nature. On chante sans vraiment s’en rendre compte, dans la voiture, sur la rue, sous la douche, en travaillant…Chanter permet non seulement de s’exprimer à travers la musique, mais chanter nous rend plus heureux. Tout le monde a le droit de chanter, qu’on chante bien ou pas. Mais voilà, parfois on se demande si on chante aussi bien que l’on pense….

Je vous propose aujourd’hui de mettre en lumière 7 astuces qui vous permettront de répondre à la question : Est-ce que je chante bien ou pas?

7 ASTUCES POUR VOUS AIDER

1 S’écouter pour mieux s’entendre 

Quand on commence à apprendre à chanter il est parfois difficile d’être objectif vis à vis notre voix. Les gens n’aiment pas s’écouter chanter. Pourquoi? Parce que la plupart détestent leur voix. On se fait souvent dire d’arrêter de nous casser les oreilles. Alors on se dit  que le chant c’est pas pour nous ! Pourtant, s’écouter chanter est nécéssaire. C’est de cette manière que l’on progresse vocalement.

La question est celle-ci: Avez-vous vraiment écouter votre voix?

Derrière chaque voix se cache une petit histoire, chaque voix est unique en son genre. Nous avons tous un timbre de voix qui nous est propre. Notre voix représente une partie de nous, elle démontrer notre personnalité. Nous devons pas en avoir honte. Pour réellement apprécier notre voix chantée le chemin est long. C’est pourquoi nous devons être tendre envers elle et en prendre soin.

Vous voulez savoir si votre voix est juste? ÉCOUTEZ VRAIMENT.

2 Travailler sa technique vocale et sa voix avec un professeur de chant compétant

Vous voulez devenir chanteur ou chanteuse mais vous ne savez pas si cela vaut la peine d’investir dans des cours de chant… Je vous dis ceci: OUI ÇA VAUT LA PEINE. Premièrement parce que vous apprendrez enfin à chanter avec de la technique. Chanter est un métier. Apprendre la musique est un vrai métier quoi que les autres en pensent. Que tu chantes comme une casseroles ou comme un Diva, vous avez entièrement le droit de chanter comme bon vous semble! Avec l’aide d’un professeur et d’un coach vocal vous pourrez atteindre plus rapidement vos objectifs.

3 Enregistrer votre voix avec un bon microphone  

Il est très rare d’aimer sa voix dans un premier enregistrement audio. Ma première expérience en studio professionnel a été moi aussi une expérience difficile.  La première fois qu’on entend le son de sa propre voix, le temps s’arrête le temps de la chanson. On se bouche les oreilles, on rit nerveusement. on est mal à l’aise et on s’écoute sans écouter vraiment. Se regarder vocaliser est parfois pire. On se juge encore et encore. Ne tombez pas dans ce panneau. PERSONNE n’a une voix extraordinaire au début!  Et entre nous, se juger sans cesse n’est pas constructif.

4 Suivre le rythme et savoir reproduire la mélodie 

Savez-vous reproduire la mélodie entendue? Savez-vous suivre le rythme de la chanson ou vous êtes à contre temps et avez de la difficulté à entrer au bon moment ? Êtes-vous capable de chanter la mélodie a capella (sans instrumentation)?

5 Accepter les critiques et l’avis des professionnels du milieu de la chanson

Postez des vidéos sur Youtube ou sur son Facebook est déjà un bon début pour avoir des commentaires sur votre voix. Chacun a le droit à son opinion. Quelqu’un peut être en amour avec le timbre de votre voix tandis que pour d’autres votre voix est insupportable. C’est la vie! Tous les goûts sont dans la nature!

6 Trouver sa tessiture grâce à une évaluation de votre voix

Il est difficile d’être son propre juge. On se critique trop sévèrement et on se compare aux autres. C’est pourquoi il est dans notre intérêt d’avoir un oeil extérieur qui pourra vous aider à y voir plus clair et vous donner des conseils pertinents sur la technique vocale et sur votre voix. Une voix se travaille avec les années, ceux qui affirment le contraire mentent. Une bonne technique, une bonne hygiène vocale se forgent tout au long de nos années d’études en musique.

Que veux dire exactement TESSITURE VOCALE? Hein?! Ma quoi?

Nous devons accorder une certaine importance à la classification des voix

Les voici:

  • alto (voix de femme grave)
  • mezzo (voix de femme intermédiaire)
  • soprano (voix de femme aiguë)
  • ténor (voix d’homme la plus haute)
  • baryton (voix d’homme médium)
  • basse (voix d’homme la plus basse)

Même si malgré cela, il ne faut pas se limiter mentalement ni vocalement. La tessiture c’est l’étendue vocale d’un chanteur. L’étendue de note qu’un chanteur fait facilement, sans aucun effort. Qu’il soit débutant ou avancé, chaque voix a sa tessiture qui lui est propre. Trouver sa tessiture et son étendue vocale se fait à l’aide d’un professeur de chant grâce au système de classification des voix (Fach system)

Comprendre sa propre voix est le premier pas vers une voix exceptionnelle.

Se poser les bonnes questions

  • Avez-vous mal à la gorge après une séance de chant?
  • Êtes-vous capable d’entendre si vous chanter juste ou faux?
  • Avez-vous suivi quelques cours de chant auparavant? Si oui quels étaient les conseils de votre professeur ou de votre coach
  • Savez-vous reconnaitre les signes d’une mauvaise technique vocale?
  • Est-ce que vous avez des feedback positifs lorsque vous chantez devant les gens?
  • Travaillez-vous votre voix régulièrement ?
  • Aimez-vous votre voix parlée et chantée? Si non, pourquoi?
  • Avez-vous une belle articulation?
  • Votre voix est-elle puissante?
  • Avez-vous choisi la bonne chanson et la bonne tonalité pour votre voix?
  • Combien de fois par semaine chantez-vous? Et combien de temps pratiquez-vous vos échauffements vocaux?

Refaites cette petite auto-évaluation de votre voix et demandez à faire un bilan complet auprès d’un professeur de chant ou d’un coach vocal.

Besoin d’une évaluation de votre voix chantée? Venez faire ce bilan avec moi à mon studio et ou en ligne sur Skype toutes les infos sont ici: RÉSERVEZ VOTRE ÉVALUATION 

Pour compléter le tout, regardez la vidéo sur le même sujet : Est-ce que je chante bien ou pas ? Comment savoir?

 

Marie-Laurence Dubé, coach vocal

Photo by Wesley Tingey on Unsplash

Chant : Comment chanter et solidifier les notes graves

Nous parlons souvent des notes hautes et aiguës, mais qu’en est il des notes basses, de votre voix grave? Comment fait-on pour travailler et solidifier ce registre?

Cette semaine, j’ai décidé de me pencher sur la question et de vous donnez quelques conseils pratiques pour développer progressivement votre voix grave. Le registre grave de notre voix est tout aussi important que la voix mixte et la voix de tête. Pour ceux et celles qui aimeraient chanter des beaux sons graves doivent travailler de pair avec leur professeur de chant régulièrement. Il n’y a rien de facile en technique vocale…

Voici les 6 conseils dont je parle dans le vidéo de cette semaine:

  1. Ne pas creuser le son
  2. Utiliser le vocal fry
  3. Ouvrir la bouche
  4. La résonance de poitrine
  5. La fermeture des cordes vocales
  6. Le larynx

Vous le savez, activer le soutien, prendre du repos vocal et faire un bon échauffement vocal et quelques vocalises avant de pratiquer le chant est essentiel. Tous ces petits gestes quotidiens contribuent à perfectionner votre voix et ainsi la garder solide et en santé.

Pour en savoir plus, visionnez le vidéo YouTube Comment travailler les notes basses Cliquez ici pour voir le vidéo complet de 13 minutes!

5 mauvaises habitudes qui vous empêchent de chanter haut

Qui ne rêve pas de chanter haut sans tension dans la gorge? Au fil des années le chanteur adopte de mauvaises habitudes concernant la technique vocale. Résultat? Maux de gorge, tensions, belting mal contrôlé, incapacité à chanter les notes aiguës avec aisance et finalement perte de voix totale.

J’aimerais partager avec vous les 5 mauvaises habitudes qu’entretiennent les chanteurs lorsque vient le temps de chanter haut.

  1. Ne pas ouvrir la bouche en baissant la mâchoire
  2. Chanter sur la pointe des pieds en levant la tête et les yeux au ciel
  3. Anticiper LA note
  4. Ne perfectionner qu’un seul registre vocal
  5. Crier les notes hautes en poitrine.

Ne pas ouvrir la bouche en baissant la mâchoire 

Cela semble évident pour vous? Et pourtant plusieurs personnes n’ouvrent pas la bouche ou si peu…Il faut répéter souvent cette phrase magique….OUVRE LA BOUCHE ET BAISSE LA MÂCHOIRE!

Le simple fait de pratiquer devant un miroir peut tout changer! Si vous n’ouvrez pas votre bouche il n’y aura pas de son point final!

L’exercice de la sirène sur une voyelle est le meilleur exercice pour développer le contrôle de l’ouverture de la bouche et de l’abaissement de la mâchoire inférieure. En plus d’être un bon échauffement vocal, il réveille en douceur les cordes vocales et permet au chanteur de visiter sans pression tous ses registres sans limitation de notes.

Chanter sur la pointe des pieds en levant la tête et les yeux au ciel 

Lorsque vient le temps de chanter une note haute, comme le refrain par exemple, plusieurs ont la manie de se mettre sur la pointe des pieds, regardez au ciel, crispé le visage et levez la tête. MAIS POURQUOI? Y’a il quelque chose de caché dans le ciel? Comme des notes par exemple?!

Apprenez à détendre votre cou et à faire des étirements  du corps avant de chanter votre répertoire. Le simple fait de vocaliser et de s’échauffer prépare votre voix tranquillement et gentiment. La voix doit être prête à aller vers l’aigu. Il y a un travail mental, vocal et physique à faire avant. Ancrez vos pieds dans le sol et fixez toujours un point au loin pour rester focaliser.

Penser que la note haute est vraiment vraiment haute!

Vous chantez votre chanson préférée tout va bien, votre voix est agréable et stable et puis tout à coup le refrain s’annonce. Voilà, on se met à paniquer, on crispe les épaules, on se demande silencieusement : Et si ça casse? Et si ma voix craque? Anticiper la note haute est la pire chose à faire, mais on le fait tous! C’est dans notre nature de chanteur insécure.

Ce qui m’amène à parler du point suivant. Si vous entretenez l’image que la note haute est haute vous n’arriverez jamais à la chanter librement sans tension. Le mental joue un rôle dans le chant. Si vous avez l’habitude d’avoir peur de votre voix et des hautes notes, il faut changer la manière de les voir. Reprogrammer votre cerveau pour ne plus avoir peur des notes aiguës. Elle ne sont que des notes….

Ne perfectionner qu’un seul registre vocal 

J’ai souvent entendu: Moi, je ne veux que solidifier ma voix de poitrine. QUOI?!! Pour devenir un ou une grande chanteuse, vous devez ABSOLUMENT je dis bien ABSOLUMENT perfectionner TOUS les registres pour que éventuellement tous les registres vocaux s’unifient et ne forment qu’une seule et même voix sans entendre la cassure, notre cher vocal break !

La voix de tête et la voix mixte sont deux mécanismes tout aussi importants que la voix de poitrine.

N’oubliez jamais que si votre belt semble difficile, instable ou si vous ressentez des grattements, de la tension, un serrement dans la gorge, posez-vous des questions sur la manière dont vous faites votre belting. La technique est incorrecte et il vous faudra travailler main dans la main avec un professeur de chant expérimenté. Parfois on a besoin d’un coup de pouce!

Crier les notes hautes en poitrine

Atteindre LA note n’est pas nécessairement suffisant pour que la voix résonne bien. Rien ne sert de hurler à plein poumons! Ah, cher belting quand tu nous tiens….

Chanter en criant des notes hautes est je crois la mauvaise habitude la plus commune et la plus répandue auprès des chanteurs et des chanteuses. C’est normal puisque lorsqu’on débute en chant, on ne connait pas nécessairement tout de la technique vocale populaire.

Le belting a été très controversé, même boudé par les professeurs pendant plusieurs années justement à cause du mauvais usage qu’en faisait les chanteurs. Plusieurs stars ont brisés leur voix à tout jamais et sont revenus à l’essence même du chant: la technique vocale.

Comme chaque métier a sa formation, le chant a sa formation qui lui est propre. Chanter est un métier que vous devez prendre au sérieux. Au lieu de crier les notes aiguës apprenez à les chanter avec puissance avec le bon soutien, le bon flux d’air, la bonne voyelle et les bons mécanismes. Pour créer un son riche, brillant, puissant et contrôlé, vous devez avoir les registres graves et aigus développer au maximum. Belter je le répète ce n’est pas crier, c’est chanter avec puissance, mais tout en restant en contrôle de notre son et de notre voix. On ne crie pas sur des notes on les chante.

N.B: J’en parlerai beaucoup plus dans mon prochain livre Chanter fort et juste qui sortira fin octobre début novembre.

Pour terminer cet article en beauté, je veux mentionner qu’il faut du temps à une voix pour s’adapter. Une voix ne se construit pas en quelques mois, ni quelques cours, ni en une fin de semaine. Prenez le temps de bien apprendre les fondations incontournables de la technique vocale. Ne sautez pas d’étape cela vous rattrapera un jour….

À bientôt!

Marie-Laurence , votre coach!

Photo by Eduardo Balderas on Unsplash