#coursdechant: Échauffement vocal complet en vidéo!

Chers athlètes de la voix,

Cette semaine, je vous propose 4 exercices pour échauffer votre voix en toute simplicité de manière efficace et rapide! j’ai concocté des exercices vocaux amusants pour travailler différents aspect de la technique vocale.

Visionnez la série audio complète CHANTEZ! La série de 8 exercices est disponible tout à fait gratuitement juste POUR VOUS sur ma chaîne YouTube!

Exercice #1 Échauffement vocal complet (sans piano) afin de se préparer à chanter.

Exercice #2 \ améliorer sa voix 

Exercice #3 Gestion de souffle et soutien

 

Exercice#4 Le falsetto \ voix légère

 

Intéressé à avoir un vidéo de vocalises complet de 27 minutes pour pratiquer à la maison quand vous le voulez?

Visitez la boutique en ligne pour y découvrir LE TOUT INCLUS 🙂

 

Apprendre à chanter demande du temps, de la motivation et de l’autodiscipline, mais surtout de la patience!

Bonne pratique et amusez-vous!

Marie, votre coach vocal

Publicités

3 règles pour bien s’échauffer la voix (quand on a pas envie de pratiquer ;) !

 

3 RÈGLES

POUR S’ÉCHAUFFER LA VOIX CORRECTEMENT

Parfois on auto-sabote notre propre pratique de chant pour plusieurs raisons. On ne se sent pas à la hauteur de nos chansons, on ne se croit pas capable de chanter telle note, ou tout simplement on se dit que notre voix n’est pas assez bonne et on se trouve des millions d’excuses pour ne PAS s’échauffer la voix.

Lorsqu’on débute nos cours de chant, la motivation est là. On est comme un super héros du chant, prêt à tout et on se promet de pratiquer tous les jours et de bien faire nos échauffements vocaux pour le reste de notre vie. Malgré toutes nos bonnes intentions la vie stressante du métro boulot dodo nous rattrape. Et hop, on oublie nos échauffements vocaux, on pratique moins. Puis on se retrouve au point de départ et notre voix ne s’améliore plus. On atteint un plateau.

Alors qu’est-ce qu’on peut faire pour progresser dans le confort de notre salon et sans l’aide de notre prof à nos côtés?

Pour s’améliorer vocalement il n’y a pas mille et une façons….VOUS LE SAVEZ.

Ne sautez pas d’étape! L’échauffement vocal est cruciale. Ne pas échauffer votre voix, c’est comme aller faire un marathon sans s’être étirer.  VOCALISER C’EST CHANTER, ne l’oubliez pas.

Règle #1

Premièrement il faut reprendre l’habitude de vous enregistrer lors de vos cours de chant ou lors de vos pratiques quotidiennes que ce soit seul ou avec votre groupe de musique, l’enregistrement est ESSENTIEL.

Il faut noter aussi dans un cahier vos objectifs, ce qui va et ce qui ne pas.  Ce n’est pas en pratiquant toujours et toujours les même exercices et les même vocalises que voua arriverez à progresser vers la voix de vos rêves….

Règle #2

Ce qui m’amène à vous dire OFFREZ À VOTRE VOIX DU CHALLENGE!

Je propose souvent à mes élèves 3 choix de chansons :

  1. Choisissez 1 chanson pour votre plaisir
  2. Une chanson qui fait partie de votre étendue vocale donc facile pour vous
  3. Et une dernière qui demande plus de technique vocale et qui est un challenge vocal pour vous.

Focalisez votre attention sur seulement 2 aspects de votre voix. Par exemple, si votre faiblesse est la justesse, travaillez votre solfège, vos arpèges, vocalisez sur les gammes, bref choisissez des exercices qui travaillent votre faiblesse. Puis changer à chaque semaine ou aux deux semaines. c’est comme cela que l’on progresse. JE SAIS, personne n’aime pratiquer des choses difficiles, pourtant c’est ce qui nous fait avancer. On n’a pas nécessairement la motivation de travailler nos points faibles, mais parfois il faut se botter les fesses et y aller. Demandez vous toujours pourquoi chanter est important pour vous.

Si vous avez un objectif clair et précis alors il sera plus facile pour vous de trouver enfin la motivation de le faire.  Quand on est chanteur, chanteuse, on se doit d’être un artiste complet et versatile.

Règle # 3

Le dernier point et non le moindre, PRATIQUER DIFFÉREMMENT!

Changez d’air! Vous pratiquez vos échauffements vocaux dans le sous-sol mal éclairé ou dans un petit local mal insonorisé? CHANGEZ D’AIR! Allez dehors!

Si vous ressentez le besoin de bouger en chant, pourquoi pas? Allez courir et chantez! Je me rappelle qu’une de mes professeure de chant m’avait fait pratiquer en faisant du vélo stationnaire dans son salon! Oui j’étais essoufflée, mais je vous jure que cela nous met dans un tout autre état pour chanter!

Chanter c’est énergisant. Il faut y mettre de l’énergie et de la passion. Ne restez pas là planté comme un piquet! Soyez vivant!

Pour ceux qui veulent qui pensent s’échauffer sur vos chansons préférées je dirais qu’il y a un oui mais…. avec du Humming! Pourquoi? Simplement parce que les cordes vocales doivent s’échauffer! N’allez pas trop vite! L’échauffement n’est pas une course qu’il faut gagner. chanter, vocaliser c’est comme aller s’entrainer au gym!

Et quand on a pas le moral, chanter nous change les idées et ça nous permet de nous évader. Voyez vos pratiques comme un rendez-vous avec vous-même.

Combien de temps dure l’échauffement? Cela dépend de chacun. Disons que pour un échauffement rapide entre 10 à 15 minutes.

Marie-Laurence, votre coach vocal

Procurez vous le vidéo d’échauffement vocaux et le Ebook du chanteur ici: Boutique en ligne

Vidéo Vocalises pour chanteur

Cours de chant en ligne\ credit photo SEBASVISION

 

 

 

 

 

 

 

crédit photo de :  ZACH LUCERO by unsplash.com

technique vocale Estill voice Le SOB effet vocal

Améliorer votre voix avec l’effet vocal SOB!

Le vocal fry, le twang, le cry fry, le belting, le vibrato, le trille…Il y a tellement de choses à apprendre sur la voix que parfois on s’y perd!

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de l’effet SOB. Très connu dans la technique vocale Estill voice (EVT) cette qualité peut vous aider à améliorer votre voix et lui donner plus de couleur et d’expression. Dans la méthode de Estill voice Training, il y a 6 grandes qualités: Belting, Twang, falsetto, sob, opéra et finalement la cerise sur notre gâteau forêt noir : la voix parlée.

Aujourd’hui, partons à la découverte du Sob! Cet effet méconnu qui peut grandement aider au développement de votre voix et dévoiler un autre aspect de votre voix chantée.

Bien que je ne suis pas associée à cette méthode je la trouve forte intéressante. Regardons tout cela de plus près….

Le SOB? c’est quoi au juste? 

On utilise un larynx bas (comme si on avait quelque chose de prit au fond de notre gorge ou cette image de chanter avec un oeuf dans le bouche), un timbre beaucoup plus dark, expressif, profond. À travers le sob vous pouvez communiquer facilement vos émotions de manière TRÈS intense. On est triste mais X 1000! C’est un son exagéré qui peut facilement être ajouté à vos chansons tristes. Vous l’aviez compris n’est-ce pas?

Le Sob ce n’est pas le cry fry, ni le twang. Le Twang, lui met l’accent sur un larynx beaucoup plus haut et un son beaucoup plus brillant et léger tou comme le cry fry. Ce qui lui donne ce son nasal (pas nasillard).

En Sob, il ne faut pas avoir peur du ridicule lorsqu’on essaie cet effet vocal pour la première fois. Ayez du plaisir à le découvrir. Chantez GROS. Si vous voyez ce que je veux dire. Le sob ce n’est pas pour les trouillards. On utilise cet effet pour donner un impact à notre chanson. Avec le son Bou, hou hou (en jouant exagérément la tristesse) on arrive à le ressentir.

Pour chanter le sob, il faut être ancré, bien activer notre soutien, avoir la posture du chanteur contemporain, le visage est détendu, la langue aussi et en inspirant, tout de suite, on ressent le soulèvement du palais mou. Cela ressemble beaucoup à la technique de chant classique, mais ce n’est pas tout à fait la même chose. Beaucoup de chanteur d’opéra utilise le Sob…pourquoi? Parce qu’en opéra, tout est INTENSE!

N’ayez pas peur d’essayer le sob! Votre voix n’a pas qu’une seule et unique couleur….Choisissez votre couleur!

Pour en savoir plus sur le Sob, visitez  Estill voice.

Musicalement,

Marie

 

#Vocalboost : Je n’aime pas ma voix….Comment puis-je l’améliorer? 4 astuces!

Bienvenue dans un nouvel article de ma série #vocalboost!

Plusieurs personnes détestent leur voix. Pourquoi ? Que ce soit notre voix parlée ou chantée. Plusieurs n’aiment pas ce qu’ils entendent, surtout quand vient le temps d’écouter leur voix sur le répondeur d’un cellulaire! Il est très rare d’aimer sa voix tout de suite. Cela m’a prit des années avant d’aimer et accepter ma voix. Sachez une chose, ce que les autres entendent n’est pas ce que vous entendez! Si vous n’aimez pas votre voix, c’est comment dire…une bonne nouvelle, non?!

La première étape est de faire avec! On ne peut la changer complètement….Désolé de vous l’apprendre. Par contre il y a quelques astuces qu’on peut faire dans notre vie quotidienne pour apprendre à vivre avec notre voix.

Première chose à faire : Ne pas se comparer ni imiter les autres

Trop souvent on se compare aux autres, aux chanteurs beaucoup plus avancés que nous, ou même on se compare à nos idoles. Cela est un piège à long terme, car imiter ou se comparer ne nous apportera rien de bon à la fin de notre parcours. Pour être un artiste, nous devons être original, créatif et non la copie d’un ou d’une autre. Rien ne sert de changer sa voix pour ressembler aux autres. Votre voix est unique en son genre. Personne ne peut avoir la même voix que vous. C’est ce qui rend le métier de chanteur extraordinaire, car chaque voix est exceptionnelle. Soit on aime une voix soit on ne l’aime pas. Mais tous les goûts sont dans la nature. Si on veut faire accepter notre voix aux autres, il faut d’abord et avant tout l’assumer et l’accepter nous même….

Deuxièmement, apprenez à explorer votre voix sous toutes ses coutures….

Chanter c’est se faire plaisir. Chanter c’est s’exprimer à travers la musique, à travers le chant. Vous aimez chanter, c’est déjà le principal. Même si on vous dit que vous chantez mal…continuez à chanter malgré tout! Les cours de chant c’est justement pour apprendre!

Tous les grand chanteurs on été aussi débutant. Il n’y a pas de honte à essayer. Pour connaître notre instrument, il faut la découvrir pas à pas, comme on explore un nouvel instrument de musique. Au début on se trompe, on est pas très habile et puis voilà on réussi! Notre voix est notre instrument. On ne peut pas voir nos cordes vocales, mais on ressent de l’intérieur ce qui se passe….Plus vous allez approfondir vos connaissances musicale et vocales, plus vous aller devenir compétent.

N’ayez pas peur d’observer, d’embrasser vos erreurs et vos réussites. C’est comme cela qu’on progresse.

Troisième petite astuce, s‘écouter pour mieux s’aimer

Quand on est débutant, la plus grande erreur que l’on commet est de ne pas s’écouter chanter. S’écouter sans se juger est très très difficile pour la plupart, car on se juge toujours…Ma voix est comme ci, ma voix est comme ça, ma voix n’est pas comme ceci, ma voix sonne comme cela…je dis STOP!

Pour aimer sa voix, il faut être douce avec elle et en prendre soin. Écoutez votre voix avec du recul. C’est pourquoi je n’insisterai jamais assez sur le fait d’avoir un professeur de chant à vos côtés pour vous épauler pendant le processus. Vous n’êtes pas objectif vis à vis votre voix. Le professeur si!

Dernière astuce, avoir un bon microphone

Investissez dans un bon microphone! Votre voix sonnera mieux si vous avez un bon équipement audio. Le message dans tout ça c’est simplement de se dire gentiment:  j’aime ma voix quoi qu’il arrive! 

Si vous n’êtes pas encore abonner à ma page Facebook faites de dès maintenant! j’ai ma série Question du jour ou je réponds à vos questions en vidéo!! Tout ça est GRATUIT!! 🙂 Cliquez ici Écolelavoixchantée Page facebook

Marie, vocal coach  xx

 

Crédit photo unsplash

#VOCALBOOST : Avez-vous le courage de suivre votre rêve?

Qu’est-ce que le programme

#VocalBoost?


C’est simplement des conseils et une série d’ articles fait sur mesure pour BOOSTER

  • votre confiance en votre talent
  • votre voix
  • votre motivation en tant que chanteur(euse)

Cette semaine, parlons du Courage

Êtes-vous une personne courageuse ? Pensez-y quelques secondes. Répondez sincèrement.

Vouloir chanter professionnellement est déjà une preuve de courage.

Le monde de la musique est parfois brutal. Certains abandonnent et d’autres bûchent pendant de longues années avant de connaître la gloire et le succès. Le chanteur soit prendre des risques physiques et financiers. Pour aller au bout de votre rêve musical, vous avez besoin de courage.

Devenir chanteur\chanteuse ce n’est pas uniquement le côté glamour et la vie de tournée. Comme il y a deux côté à une médaille, le monde de la musique a ses bons et mauvais côtés. Je dirais plutôt qu’il y a des périodes de grand bonheur et des périodes de découragement. Avant de s’engager sur cette voie, le chanteur en devenir doit connaitre où il met les pieds.

J’ai cru moi aussi que le métier de chanteuse se résumait en gros à seulement chanter ! Erreur monumentale ! Je ne savais pas qu’au cours des années je devais étudier encore et encore. Apprendre le piano, jouer mes gammes. Apprendre à me vendre. Apprendre à composer. Trouver un style, développer mon image, faire de la promotion de mes albums. Acceptez les rejets. Accepter que les critiques positives et aussi négatives. Apprendre à gérer l’anxiété quand il n’y a aucun contrat à l’horizon. Accepter le fait que je puisse ne pas réussir. Faire de la figuration ou quelques trucs à côté pour arrondir les fins de mois. Mais tout cela ne s’apprend pas sur les bancs d’école. Ça se vit au jour le jour. Pour faire tout ça, on a besoin d’une bonne dose de  quoi? De courage.

Être chanteur est difficile vocalement, physiquement et mentalement. Maintenant avec les concours de chant télévisé et les télés réalité, les gens croient à tord qu’être une vedette est un métier. Peu importe le métier qu’il soit artistique ou non demande de la détermination et de la persévérance. Si votre seul but est de devenir célèbre en chantant, c’est bien (on recherche tous le succès et c’est normal), par contre ce n’est pas un objectif à long terme.


COMMENT DÉVELOPPER SON COURAGE?

Pour développer votre courage, il faut affronter nos peurs. Surtout la peur du rejet. Se faire dire non. Non et encore non ! Mais un jour quelqu’un quelque part vous dire oui !

Vous voulez faire votre démo ? Votre album ? Le temps passe et puis rien. Encore des excuses…J’ai pas d’argent, j’ai pas de chansons, j’ai pas de contacts, j’ai pas ci et pas ça…Vous manquez de courage point à la ligne. N’hésitez plus. Passez à l’action. Sans courage, vos rêves ne deviendront jamais réalité. Votre but est de chanter. Faites-le peu importe ce que vos amis et votre famille en pensent. Montez sur uns scène et chanter devant un million de personnes ou juste devant une seule personne cela demande du courage.

Parfois on doit se lancer dans le vide sans savoir si quelqu’un nous attrapera. Être chanteur c’est se jeter dans le vide sans parachute. Est-ce que mon album va fonctionner ? Est-ce que je vais avoir des contrats demain ? Combien vais-je vendre d’albums ? Personne ne le sait. Le courage et la confiance en soi sont pour moi les principales qualités d’un chanteur avant même de savoir si on chante bien ou pas. Une voix se travaille, mais sans ces 2 ingrédients cela ne peut pas fonctionner.

Quelques fois nous pouvons être submergé par des pensées négatives comme par exemple: Mon projet ne fonctionnera pas, personne n’aime mon genre de musique, etc… Dites-vous que c’est normal. Tout le monde a ses doute, par contre en tant qu’artiste vous devez apprendre à laisser ça de côté et mettre un pas devant l’autre pour progresser. Écrire des chansons demande du courage. Exprimez sa sensibilité dans une chanson, ça demande du courage. Avoir sa chaîne Youtube demande du courage. Suivre des cours de chant demande du courage.

PRENDRE DES PETITS RISQUES

Prendre des risques fait parti du métier. Si vous passez votre temps à hésiter vous ne pourrez pas avancer. Si votre but par exemple est d’améliorer votre justesse, vous devez prendre le risques de chanter faux à quelques reprises.

Envoyez votre CV est déjà un geste courageux. Vous n’osez pas approcher cette agence de spectacle qui embauche des chanteurs ? Allez-y !! Parfois notre carrière commence avec un CV et un démo de chant envoyé par hasard ici et là! Prenez le risque de vous faire dire non. Se faire dire non renforcera votre courage et votre persévérance.

Je termine cet article sur ces belles paroles…Pour osez être soi, il faut du courage.

À demain pour la suite!

Marie-Laurence xx

Envie de vocaliser avec moi dans votre salon? Procurez-vous mon vidéo de vocalises de 11 échauffement vocaux pour tous les niveaux ici

Vocalises pour chanteur débutants et professionnels

Vocalises pour chanteur débutants et professionnels

crédit photo: unsplash

Je chante faux. 5 conseils pour améliorer la justesse de la voix

5 conseils pour chanter juste

Chanter faux est la hantise de plusieurs chanteurs débutants ( et même parfois professionnels) Mais au fond, que veux vraiment dire chanter faux? C’est simplement le fait que la personne ne sait pas comment reproduire la note avec sa voix.

Le chanteur entend le son parfaitement dans sa tête, mais est incapable de le reproduire correctement. Chaque note est différente et chaque note a sa hauteur de son.

Vous chantez faux? Est-ce une fatalité? NON (mis à part si la personne a ce que l’on appelle l’amusie.) Tout le monde peut effectivement apprendre à reproduire les sons avec de la pratique. Chaque personne développe son oreille musicale à son propre rythme. Pas de panique! Avec de la patience, on arrive à corriger nos petites erreurs de justesse. On ne peut pas être toujours juste, il arrive qu’on soit un demi-ton ou un ton en dessous ou au-dessus.

Bon, vous n’avez pas l’oreille absolue et alors?! Le pire chanteur est celui qui ne s’écoute pas fausser! Si vous savez que vous n’êtes pas sur la note c’est parce que vous savez que vous chantez faux et c’est un bon début!

Il serait bon pour un chanteur de faire un bilan vocal et d’être conscient de ses forces et faiblesses en ce qui concerne sa voix chantée. Vous avez besoin d’un bilan vocal ?contactez-moi ! 🙂

Voici les 5 conseils

pour améliorer votre justesse

  • Chantez moins fort

Lorsque vous pratiquez dans votre studio, chantez avec un volume moyen vous permettra de chanter beaucoup plus juste. De toute façon, chanter à gorge déployée n’est pas recommandé lorsqu’on s’échauffe.

Chantez moins fort améliore:

  1. Votre concentration
  2. Votre résonance.
  3. Le contrôle sur votre voix
  4. Élimine les tensions au niveau du cou et de la gorge.

Oui le contrôle de la voix est primordiale, mais l’écoute est la clé pour améliorer votre justesse. Ouvrez vos GRAND vos oreilles et écoutez votre voix. (même si vous n’aimez pas le son de votre voix, vous devez apprendre à l’écouter sans juger)

  • Développez votre oreille musicale avec du solfège

Premièrement, le solfège vous apprendra à accroître votre confiance comme chanteur. L’ important est d’écouter la note que vous faites versus la note que vous penser chanter. En solfège, il n’y a que vous et les notes. Chantez des notes sans instrument est intimidant au début, mais très valorisant au bout du compte, car votre oreille musicale en ressortira grandi!

  • Ne plus apprendre seul

Allez suivre des cours de chant avec un professeur. C’est bien d’apprendre seul, mais parfois nous avons besoin d’être guider et d’avoir une oreille extérieur pour nous aider à progresser. Pour évoluer musicalement et vocalement, le chanteur a besoin de faire des erreurs, alors ne culpabiliser pas lorsque votre voix n’est pas au top! Apprendre le chant est un long chemin et c’est pourquoi il vient un moment ou vous avez besoin d’un coach vocal à vos côtés.

  • Apprendre à gérer sa respiration et son stress

La respiration est de loin la chose la plus importante en chant. Apprendre à gérer son souffle n’est pas si facile que l’on croit. Parfois le manque de justesse est justement relié à une mauvais respiration. Donc si votre manque de justesse est relié au manque de tonus et de soutien apprenez à faire des exercices de respiration et de gestion de votre souffle.

Chanter, c’est du sport!

  • Écoutez l’instrumental de votre chanson\ En quelle tonalité chantez-vous?

Avant de vous lancer vocalement dans une nouvelle chanson, écoutez l’instrumental. Préférez toujours une version acoustique au début comme par exemple: voix-piano, voix-guitare. Sentez le rythme et vivez la musique. Fredonnez quelques notes ici et là et ajustez la voix si nécessaire. Apprendre la justesse est essentiel. Cela demande du temps et beaucoup de patience. Consolez-vous il n’y a que très peu de gens qui ont l’oreille absolue…

Dernier point important:

Avant même de penser à ajouter des effets ( comme des Runs &riffs ) pensez à améliorer votre justesse.

Marie xx

Le growl : Qu’est ce que le chant guttural ?

Le growl, le grunt, le sream, grindcore, black métal, la voix saturée, ce sont là des techniques, des effets un peu underground qui attisent la curiosité de plusieurs chanteurs. Cet article n’a pas pour but de vous donner un cours sur le chant guttural, mais bien de vous faire découvrir le growl. 

Sortons des sentiers battus un moment….

Plusieurs professeurs refusent de l’enseigner tandis que d’autres en ont fait leur spécialité. Pour ma part je l’ai essayé, parce que je suis curieuse, mais je ne suis pas adapte de cette technique. Premièrement, c’est exigeant vocalement et demande beaucoup de souffle et d’énergie. Bravo à tous ceux et celles qui pratiquent ce chant, vous êtes des champions de la voix! Pas besoin de vouloir chanter du métal pour essayer le growl.

Le growl peut être considéré comme un effet vocal ou une technique à part entière. C’est pourquoi je recommande absolument d’étudier cette technique avec un professeur certifié et spécialisé en chant guttural et en distorsion vocale. Le growl est une technique vocale avancée, qui n’est pas faite pour tout le monde.

Comment ce son, utilisé principalement en métal (death métal), est-il produit? L’utilisation du diaphragme est le principal pilier de ce genre de chant. Sans soutien le growl peut blesser le chanteur. Toute votre puissance réside dans votre diaphragme. Pour le growl, le chanteur devrait dans un premier temps comprendre sa propre voix et son fonctionnement pour éviter de faire n’importe quoi avec sa voix. Comprendre que pour produire ce son, il faut utiliser ses fausses cordes vocales (bandes ventriculaires ) Donc entendre dès le départ la différence entre le son des cordes vocales et celle des fausses cordes. Mmm…pas évident n’est-ce pas? Il faut aussi apprendre à détendre la gorge et à chanter de tout son corps. Le growl, comme toute les techniques, demande une discipline de fer, car dès que tu délaisses un peu les pratiques quotidiennes, tout est à recommencer, car le corps oublie rapidement les mécanismes.

ATTENTION…

Si le chanteur utilise uniquement ses cordes vocales, sa voix peut s’endommagée à tout jamais. Donc, malgré une très bonne technique ce gendre de chant n’est pas sans risque. Mais aucune technique vocale n’est parfaite. La méthode classique n’en fait pas exception.

Comment on fait?

Les premiers pas du growl sont simplement le fait d’imiter des sons de la vie quotidienne. Comme par exemple pousser un objet lourd, imiter un lion, un tigre, respirer comme le fait un gros chien ou simplement tousser volontairement. Tout commence aussi avec le raclement de la gorge (comme si vous aviez quelque chose de coincé au fond de la gorge) Puis le but est de tenir le son aussi longtemps que possible.

Par la suite, le chanteur ajoute des voyelles comme A,O,OU,EU. Ajoute des consonnes R, L, N. Je l’avoue ces exercices ne sont pas très sexy, mais c’est la base. Même si en écoutant ce style de chant on a l’impression que le chanteur se fait mal et s’arrache les cordes vocales, ne vous inquiétez pas, il n’en est rien ( du moins je l’espère). Pour trouver la résonance, on joue avec la position de la langue (en haut en bas), on joue avec les sons et le positionnement du larynx.

Le but du growl, c’est d’avoir la voix la plus grave, le plus bas possible, car ce qu’on recherche ici c’est un timbre de voix caverneux. Voilà pourquoi on utilise au départ un larynx très bas. Par contre, au fil des exercices, vous pourrez expérimenter différentes positions de larynx.

Donnez toujours de l’intensité et ne faites pas les choses à moitié. Il faut monter une marche à la fois et ne pas aller trop vite. Ce n’est pas après un mois que vous serez en mesure de sortir de réussir un growl parfait!

La question à mille dollars …..Comment savoir si on le fait bien?

Lorsqu’on on se lance tête baisée en distorsion vocale, en growl ou en sream, l’important c’est de se sentir bien vocalement. Si vous ressentez des picotements, de la sécheresse buccale, si vous avez envie pressante de tousser ( à moins d’avoir un rhume ou une grippe, mais alors vous ne chanter pas, right? 😉 il vaut mieux arrêter.

Par contre, il est vrai que lorsqu’on commence à faire de la distorsion on ressent toujours l’envie de boire de l’eau. C’est tout à fait normal. Il faut que le corps s’habitue à ce genre de chant. Donnez-vous le temps d’essayer et de comprendre ce que vous faites. Au début, on fait des erreurs, et cela fait partie de l’apprentissage du chanteur. Le but est de changer nos habitudes vocales pour intégrer en nous la technique. C’est ce qui est le plus ardu.

Faire quelques exercices de growl c’est bien, mais chanter avec cet effet dans une chanson c’est une autre paire de manches. Inspirez-vous en écoutant les chanteurs de death métal. L’écoute active de ce style de chant est la meilleure école!

Pour terminer sur une bonne note

Peu importe la technique vocale et le style de musique que l’on choisi d’apprendre, l’important c’est de toujours y aller en douceur au début et prendre soin de sa voix au quotidien avec des échauffements vocaux.

Psst: À ce que j’ai pu comprendre lors de mes recherches sur ce type de chant, il y a différents style de scream (Mid range growl, low growl, fry scream, pig squeal, inhale scream …)

Pour ceux qui sont passionnés par ce style de musique et de chant je vous suggère de visionner ce vidéo:

Musicalement,

Marie, Coach vocal